Le Wat Phra That Doi Suthep

Le Wat Phra That Doi Suthep, également écrit Wat Phrathat Doi Suthep, fait partie des temples bouddhistes les plus vénérés et les plus importants de toute la province de Chiang Mai. Sa renommée, parmi les temples de Chiang Mai, tient du fait qu’il a été bâti sur une légende vivante locale qui aujourd’hui encore, continue de fleurir dans le cœur des nouvelles générations.

 

L’histoire du Wat Phra That Doi Suthep

Les origines de la fondation du temple se dispersent en plusieurs versions du fait de son ancienneté, mais l’hypothèse la plus probante raconte qu’il aurait été construit par le Roi Keu Naone, en 1383, qui recrutait plusieurs milliers d’ouvriers dans des tâches fastidieuses: ceux ci étaient contraints de traverser l’immensité de la jungle pour transporter les outils nécessaires aux travaux.

En 1935, une route qui mène directement au temple fut construite. C’est le résultat du travail acharné de plusieurs milliers de fidèles qui ont pu réussir cet exploit en une durée de seulement 6 mois.

Dès lors, le temple a connu plusieurs travaux de rénovations au fil du temps pour être agrandi et embelli, notamment grâce à l’ajout de nouveaux sanctuaires et bâtiments sacrés qui confèrent au monastère un charme bouddhique sans précédent.

 

 

Doi Suthep: La Légende de L’Elephant Blanc

Il est difficile de parler du Wat Phra That Doi Suthep sans évoquer la fameuse légende de l’Elephant Blanc qui selon les croyances locales, est à l’origine même de la construction du temple.

Lors d’un rêve, le moine Sumnathera parla avec un dieu qui lui disait d’aller chercher une relique à Pang Cha. Curieux, il n’hésita pas à s’y rendre.

éléphant blanc Doi Suthep
L’Eléphant Blanc de Doi Suthep

Arrivé sur place, il découvrit un fragment d’os dont la structure correspondrait à celle d’une épaule. Ainsi, les croyances veulent que cet os soit attribué à celui de l’épaule de Bouddha en personne. Très vite, le moine s’aperçut de l’étrange pouvoir dont faisait preuve la relique, celle ci pouvant rougir, disparaitre, se dupliquer et se déplacer. Sumanathera ne sachant que faire avec l’os, il l’apporta au roi de Sukhotai, le Dharmmaraja.

Ravi de son présent, le Dharmmaraja organisa une cérémonie en l’honneur du moine pour le remercier. Au cours de la célébration, la relique ne montra aucun signe particulier, ce qui laissa le roi dans le doute quant à son authenticité. Il décida donc de la rendre à Sumanathera puisqu’il ne trouvait aucun intérêt à garder cette relique.

Au même moment, un autre souverain entendit parler de la relique: le roi du Naone du royaume de Lanna. Il proposa au moine de la lui remettre.

En 1368, Sumanathera demanda au Dharmmaraja la permission d’apporter la relique à l’actuelle Lamphun, se situant au nord de la Thaïlande. Arrivé sur place, la relique se dupliqua en deux autres pièces : l’une dotée des mêmes dimensions que l’original et l’autre, un peu plus petite.

Le petit morceau fut enchâssé au temple à Suandok et l’autre, placé par le roi sur le dos d’un éléphant blanc, qui fut alors remis en liberté dans la jungle.

Peu après, l’éléphant escalada Doi Suthep (Doi signifiant Mont), appelé aussi Doi Aoy Chang, signifiant « montagne d’éléphant de sucre » L’animal tourna sur lui-même 3 fois, émit de longs gémissements, 3 fois également, puis mourut. Le Roi Naone considéra cela comme un signe et il ordonna à ses ouvriers de bâtir un temple à l’endroit où l’éléphant rendit son dernier souffle, en guise de commémoration.

A la découverte du Wat Phra That Doi Suthep

Le temple se situe à 15 km au nord-ouest de Chiang Mai et fait partie du parc national de Doi Suthep, une zone forestière richement boisée, contenant plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux rares.

Parmi les temples sacrés de toute la Thaïlande, il est sans doute l’un des plus vénérés, des plus populaires et des plus admirés par les touristes locaux et étrangers. Chaque jour, des milliers de thaïlandais s’y rendent pour faire leur prière ou leur pèlerinage.

Pour l’atteindre par la route principale, les visiteurs les plus téméraires devront gravir les 309 marches qui partent du parking. C’est une belle occasion pour découvrir la beauté des nagas (serpents à tête de dragons) sur toute la longueur des escaliers, ainsi que la forêt environnante. Et pour ceux qui ne veulent pas s’infliger cette lourde tâche, un funiculaire a été récemment installé pour un voyage plus direct aux portes du temple.

Escaliers de Doi Suthep
Escaliers de Doi Suthep

Au sommet des marches se trouve une terrasse parsemée d’arbres à pain et remplie de petits sanctuaires, ainsi que de la légendaire statue de l’éléphant blanc qui portait, jadis, la relique de Bouddha à son lieu de repos actuel.

Le Wat Phra That Doi Suthep dispose de nombreux petits sanctuaires, mais le plus important et le plus sacré d’entre eux est le Chedi : un très ancien sanctuaire se trouvant au centre de la cour et entièrement plaqué or du haut de ses 24 mètres. Il contient divers objets sacrés et, à l’extrémité de chaque angle qui le compose, se trouve un Bouddha devant lequel les fidèles se recueillent.

Chedi de Doi Suthep
Chedi de Doi Suthep

Le temple possède aussi un modèle de Bouddha d’Emeraude, ainsi qu’une statue du dieu hindou Ganesh.

A noter qu’avant de pénétrer dans ce domaine sacré, le visiteur doit obéir à des règles vestimentaires strictes, notamment, en enlevant les chaussures et en couvrant les épaules.

A l’intérieur du site, on peut également voir des pagodes, différentes statues, ainsi que des cloches que les pèlerins peuvent sonner afin de leur porte chance.

Au-delà de la beauté des pièces qui se trouvent au temple, le sommet de ce fabuleux sanctuaire propose aux visiteurs d’admirer l’ensemble de la province de Chiang Mai car la vue y est particulièrement attrayante.

Vue de Chiang Mai depuis Doi Suthep
Vue de Chiang Mai depuis Doi Suthep

Enfin, sur le chemin du retour se situent différentes boutiques de souvenirs pour permettre aux visiteurs d’acheter des produits artisanaux locaux et quelques petites gargotes pour déguster les spécialités locales. Elles se situent généralement au début des escaliers et le long de la route au pied du temple.

Statues et Peintures Doi Suthep
Statues et Peintures Doi Suthep
Statues Doi Suthep
Statues Doi Suthep

La méditation Vipassana au Wat Phra That Doi Sethup

Outre le programme touristique proposé par le monastère, le temple Phra That Doi Suthep donne aussi aux visiteurs la possibilité de pratiquer la méditation Vipassana qui selon l’enseignement des moines bouddhistes, permet de développer la sagesse et permet également à l’esprit de chasser les ondes négatives pour faire la paix avec le passé.

Ce centre accueille aussi bien les débutants que les plus avancés en la matière et la durée de cette retraite spirituelle peut s’étendre de 4 à 21 jours.

On y apprend notamment les 4 bases de la pleine conscience (observation du corps, des sentiments, de l’esprit et des objets spirituels), ainsi que tous les phénomènes qui s’y rattachent afin de découvrir la véritable paix intérieure.

 

 

Se rendre au Temple Doi Suthep

Le Wat Phra That Doi Suthep peut être facilement atteint depuis Chiang Mai par la route en comptant environs de 30 minutes à bord d’un songthaew (les « voitures rouges » ou « red cars ») qui est une sorte de taxi local, mais il ne partira pas avant d’avoir au moins 8 personnes à son bord. Le prix d’un aller coute environ 30 baths par personne et par trajet.

Il y a aussi la possibilité de négocier un tarif pour la location privée. Cela revient plus cher, mais beaucoup plus rapide et plus pratique qu’un songthaew.

Par ailleurs, Chiang Mai dispose aussi de nombreuses compagnies et agences de voyage pour organiser le transport de retour avec un mini-bus climatisé.

Le trajet en scooter ne pose pas de problème particulier. Toutefois, si vous n’avez jamais conduit de scooter, évitez de commencer par Doi Suthep, qui reste une route de montagne certes, en très bon état mais avec les virages inhérents à ce type de route.

Enfin, ne pas oublier que le port d’habits convenables est exigé au temple et la coutume veut que l’on enlève les chaussures une fois arrivé dans le monastère.

Infos pratiques

Tarif à l’entrée : 30 bahts.
Montée par le funiculaire : 20 bahts.
Ouverture : de 8h à 16h30.

 

Autres Articles sur les Temples de Chiang Mai pouvant vous intéresser:

Voir
Cacher