Les écoles de cuisine de Chiang Mai

Avec son étonnant souci du détail, son savant équilibre entre les saveurs et ses influences hétérogènes, la cuisine thaïe s’est imposée depuis des décennies dans l’échiquier des gastronomies mondiales. Dans son best-seller « Les principes de la cuisine thaïe » paru en 2010, Mom « McDang » Luang, célèbre chef multi-étoilé thaïlandais, résume la gastronomie du royaume en ces termes : « complexité, souci du détail, texture, couleur, goût, appétit pour les ingrédients aux vertus médicinales et aux saveurs goûteuses ».

En Thaïlande, « on ne néglige pas la forme, les senteurs et l’harmonie au profit du goût ». Ce point de vue est parfaitement partagé par David Thomson, célèbre chef australien aux talents multiples : « La simplicité n’est pas la première qualité de la cuisine thaïe, elle s’apparente à un accord musical complexe ». A l’image des autres aspects de la culture thaïlandaise, les caractéristiques de la cuisine locale varient en fonction des régions.

 

 

Ainsi, le Nord « verdoyant », par opposition au plateau aride frontalier du Laos, prône une gastronomie inspirée de la culture Lanna, qui boude les épices fortes pour faire la part belle aux saveurs légères et sucrées. Chiang Mai, capitale culturelle du Nord, vous offre la possibilité de vous initier à la gastronomie thaïe du nord pour mieux appréhender ses nuances et ses nombreuses facettes régionales. Tour d’horizon des principales écoles de cuisine dans la Rose du Nord.

 

Plat typique du style Lanna
Plat typique du style Lanna

Les Particularités de la Cuisine du Nord thaïlandais

La saveur épicée est indubitablement ce qui effleure nos papilles gustatives lorsque l’on évoque la gastronomie thaïe. Bien que cette assertion comporte une grande part de vérité, elle n’en reste pas moins partielle et réservée à une typologie bien précise de la gastronomie du royaume.

La légende voudrait que le recours massif aux épices fortes ait été dicté par la volonté de « dissuader » les enfants de consommer d’autres aliments que le riz, abondant et peu coûteux.

Le nord de la Thaïlande, région historique du royaume Lanna, se distingue par des terres particulièrement arables et un climat propice à la culture des fruits et légumes ainsi qu’à l’élevage. De ce fait, nul besoin de dissuader de la consommation des aliments frais issus des fermes.

En conséquence, la cuisine du nord de la Thaïlande a forgé son identité en s’éloignant du profil gustatif de sa consœur du Centre, pour adopter des saveurs douces, parfois sucrées, empruntant de nombreux ingrédients à la Birmanie voisine, mais aussi au Laos et aux provinces du Sud de la Chine.

 

La magnifique ecolede cuisine de l’hôtel Four Season
La magnifique ecolede cuisine de l’hôtel Four Season

Tour d’Horizon des Principales Ecoles de Cuisine

Depuis le début des années 1990, la ville de Chiang Mai a affiché sa volonté de capitaliser sur ses acquis naturels, historiques et culturels pour doper le secteur touristique et améliorer son attractivité à l’échelle régionale, puis internationale. C’est donc tout naturellement que les spécificités culinaires locales, foncièrement différentes de la cuisine du Centre, ont été mises en exergue par l’ouverture de nombreuses écoles de cuisine qui proposent des initiations destinées au grand public. Les cours proposés sont le plus souvent ponctués par des activités touristiques, comme des dégustations en bateau, des excursions dans des marchés traditionnels ou encore des visites guidées des environs.

  • La Thai Farm Cooking School

Comme son nom l’indique, la Thai Farm Cooking School est une ferme organique, comme on en trouve des dizaines dans les provinces du Nord. Située à 17 kilomètres de la ville, elle dispense depuis le début des années 2000 des cours de cuisine sur une base quotidienne de 8:30 à 17:00. Le catalogue de l’école propose 16 plats différents, à raison de 6 par séance.

  • L’Ecole de Cuisine Aroy Aroy

A quelques minutes de marche du fameux Night Bazar, au cœur de Chiang Mai, l’école de cuisine Aroy Aroy propose des menus préétablis selon les jours de la semaine. On y apprend entre autres à préparer des Rouleaux de Printemps au poulet, du Khao Soi, du Pad Thaï et du riz frit à l’ananas.

 

 

  • L’Ecole de Cuisine Asia Scenic

Cette école de cuisine se distingue en premier lieu par son implantation au cœur de la vieille ville de Chiang Mai. Là où de nombreuses écoles se contentent de vous assister pour préparer votre plat à la manière d’un livre de recettes, l’école de cuisine Asia Scenic vous plonge tête la première dans les subtilités et les nuances de la cuisine thaïlandaise. Vous serez également initié à la culture traditionnelle des légumes et des herbes dans un jardin botanique aménagé.

  • La Green Mango Cooking School

Fraîchement inaugurée en 2015, la Green Mango Cooking School s’éloigne du cadre urbain de la ville de Chiang Mai et propose un cadre champêtre dépaysant, ponctué par un jardin d’herbes thaïlandaises, des cocotiers et des bambous typiques de la région. En plus des cours en journée et en début de soirée, l’école propose des cours privés pour les passionnés.

  • L’Ecole de Cuisine May Kaidee

En plus de son école de cuisine, May Kaidee dispose de 4 restaurants et propose également des prestations de detox et de bien-être. Contrairement à ses consœurs, l’école de cuisine May Kaidee dispense des cours exclusivement axés sur les plats végétariens ou végétaliens. Vous ne retrouverez donc pas le poulet typique de la cuisine du Nord. En plus des cours standards qui prévoient la préparation de 8 plats, dont le Tom Yum et le Curry au Masaman, l’école propose des cours express pour les plus pressés.

Voir
Cacher