Le Tourisme à Chiang Mai

Habitué du haut du tableau des classements des pays émergents, le royaume de Thaïlande est aujourd’hui un véritable mastodonte économique dans la région, derrière l’Indonésie mais devant la Malaisie: le tourisme à Chiang Mai revêt lui aussi d’une importance capitale.

Si les performances impressionnantes des secteurs exportateurs comme les industries automobile, agroalimentaire et électronique portent la moitié du PIB, le tourisme affiche des indicateurs annuels qui se maintiennent dans le vert malgré des contretemps naturel (tsunami), sécuritaire (tensions dans le Sud) ou économique (crise de 2008).

Avec la station balnéaire de Pattaya et l’île de Phuket, Chiang Mai est une des locomotives de l’industrie touristique thaïlandaise. En effet, la structure économique de la « Rose du Nord » fait état d’une progression soutenue des arrivées touristiques, dont les revenus sont en grande partie générés par les étrangers. Explications…

 

 

Tourisme à Chiang Mai: Des arrivées euphoriques

Ils ont été plus de 30 millions à se ruer sur la destination Thaïlande en 2015, établissant un nouveau record qui n’a pas manqué d’intriguer les professionnels de l’industrie touristique, au vu de la conjoncture économique mondiale plutôt morose.

A l’image du reste du pays, la ville de Chiang Mai affiche un taux de croissance soutenu des arrivées, avec néanmoins une baisse en 2009 en conséquence de la crise des subprimes. Le site officiel de la ville fait état de quelque 8 665 502 arrivées en 2014, dont 6 064 177 sont issus du tourisme local (soit 70%) et 2 601 325 sont des étrangers (20%).

L’année touristique a ainsi généré un chiffre d’affaires de 74 millions de bahts (1,9 million d’euros), issus à 61% des visiteurs étrangers.

 

De nombreux marché vous accueillent à Chiang Mai
De nombreux marché vous accueillent à Chiang Mai

Les Piliers de l’Industrie Touristique à Chiang Mai

L’activité touristique à Chiang Mai s’articule autour de 5 branches principales :

  • Le tourisme culturel et traditionnel, principalement porté par l’observation des tribus des collines, mais aussi la participation aux nombreux festivals ethniques de la région et l’organisation de Treks dans les hauteurs du Nord thaïlandais ;
  • Les séjours longs dans la « Rose du Nord », qui concernent des étrangers en quête d’un nouveau mode de vie empreint de bouddhisme, ou encore des retraités occidentaux venus apprécier la quiétude et le niveau de vie raisonnable de la région ;
  • Le tourisme de santé qui s’impose comme un puissant vecteur d’arrivées, notamment depuis la crise économique de 2009. Si Bangkok propose les meilleures infrastructures médicales du pays, Chiang Mai mise de plus en plus sur cette niche pour attirer un nouveau profil de touristes ;
  • Le tourisme d’études, porté par la stabilisation des frais de scolarité et le coût de la vie relativement modéré, mais aussi par le nivellement par le haut des établissements d’enseignement supérieur thaïlandais qui proposent désormais des cursus internationaux parfois exclusivement anglophones ;
  • Le tourisme MICE (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions), qui tire profit de l’inauguration en 2013 du Centre de Conférence et d’Exposition (CCE) qui propose des installations de premier choix pour abriter les évènements d’envergure internationale. Le CCE traduit la volonté du gouvernement actuel de faire de Chiang Mai une destination pour le tourisme d’affaires, à travers la vision Creative Chiang Mai. De nombreuses multinationales envisagent désormais le nord de la Thaïlande pour leurs activités événementielles.

 

Le "tourisme animalier" est particulièrement développé à Chiang Mai
Le « tourisme animalier » est particulièrement développé à Chiang Mai

 

La Tendance du Tourisme Médical à Chiang Mai

La Thaïlande a récemment intégré le top 50 des pays disposant des meilleurs systèmes de santé dans le monde selon l’Organisation Mondiale de Santé (OMS). Selon un rapport de la Banque Mondiale, 99,5% des Thaïlandais disposent de la couverture médicale, c’est donc tout naturellement que le pays capitalise sur ces acquis pour améliorer son attractivité.

Le tourisme médical croît à un rythme comparable à celui de l’industrie touristique dans sa globalité. Si l’amélioration progressive des infrastructures médicales et les coûts très compétitifs affichés par le secteur de la santé en Thaïlande favorisent le tourisme médical, l’approche « agressive » de l’Etat, qui fait appel à un marketing proactif redoutablement efficace n’est pas étrangère à cette embellie.

Les prestations les plus demandées concernent la chirurgie esthétique et les interventions à caractère non urgent.

 

 

L’attractivité des coûts médicaux ne concerne pas uniquement les différentes prestations, mais aussi les médicaments et autres préparations thérapeutiques qui coûtent jusqu’à 10 fois moins cher que dans les pays occidentaux.

Le Lanna Hospital attire annuellement des centaines d’étrangers qui apprécient la qualité des interventions de chirurgie esthétique, mais aussi le staff anglophone spécialement formé pour accueillir des patients étrangers. Les prestations proposées sont à la pointe de la technologie, et intègrent le Laser de dioxyde de carbone, les traitements par rayons, l’acide hyaluronique, etc.

Au-delà des prestations thérapeutiques, le tourisme médical à Chiang Mai bénéficie de la clémence de la météo du Nord et de son climat tempéré, propices à la convalescence et aux activités de rééducation. Aussi, la prédominance de l’activité agricole qui emploie la majeure partie de la population active de la région et l’abondance des fruits et légumes frais favorisent un mode de vie sain et équilibré.

 

Ces articles, en relation avec l’économie de Chiang Mai, peuvent également vous intéresser:

Voir
Cacher