Wat Sri Suphan

Le Wat Sri Suphan, ou Temple d’argent, est un monastère bouddhiste qui se situe dans la partie sud de la vieille ville de Chiang Mai, au cœur du Wualai Road. C’est un temple de Chiang Mai pour le moins insolite puisqu’il dispose d’une structure originale dont le style architectural repose essentiellement sur l’argenterie. Les chedis, le viharn ainsi que les autres bâtiments importants du temple sont tous construits à partir de ce métal étincelant qui symbolise la pureté et dont certains éléments sont plaqués or. Le Wat Sri Suphan est un temple unique en son genre et fait partie des principaux lieux de pèlerinage qui existent actuellement à Chiang Mai.

Ubusot du Wat Sri Suphan
Ubusot du Wat Sri Suphan

L’histoire du Wat Sri Suphan

La construction du temple remonte au début du XVIè siècle, en 1502, sous le règne du roi Mengrai, mais la grande majorité des structures originelles n’a pas survécu aux impacts temporels. Voilà pourquoi, il y a 200 ans de cela, le roi Kawila fonda la première communauté d’orfèvres de Chiang Mai.

Dans cette perspective, il invita les villageois du bassin Salawin se trouvant dans la partie nord-ouest de la Thaïlande. Réputés pour leurs compétences particulières en argenterie, ils formèrent une petite communauté juste en dehors des murs de la vieille ville, au sud de Chiang Mai le long du Wualai Road, afin de restaurer les anciennes gloires de Chiang Mai en redonnant une seconde vie au Wat Sri Suphan. C’est ainsi que le temple devint un centre doté d’une grande importance pour l’artisanat local puisqu’il permit de faire durer la tradition de l’orfèvre de Chiang Mai.

 

 

Les techniques de fabrication d’argenterie sont transmises d’une génération à une autre, grâce à l’Ancient Lanna Arts Study Center, plus connu sous le nom de Sala Sip Mu Lanna et les touristes sont grandement encouragés à voir les artisans à l’œuvre, qui continuent chaque jour à mettre en pratique leur savoir-faire au service du temple le plus insolite de Chiang Mai.

Notez au passage que le temple bénéficia d’un certain nombre de rénovations et de réaménagements, dont la plus récente date de 2004: un projet de grande ampleur, pris en main par l’abbé Phra Kru Phithatsuthikhun.

Pour ce faire, il privilégia les techniques et les savoir-faire des artisans orfèvres locaux qui disposent d’une profonde connaissance du domaine, plutôt que de faire appel aux techniques de rénovations modernes pas encore maîtrisées à l’époque. Selon lui, cela garantit un résultat plus probant quant à la suprématie du temple afin qu’il puisse garder son éclat d’origine, dont la conception a été faite par la main des hommes.

Le travail qui en résulte donna naissance à un bâtiment argenté et plein de détails artisanaux complexes qui brillent de mille feux sous la lumière du soleil. Afin de pouvoir réaliser un travail aussi important, les artisans ont dû utiliser un alliage de zinc et d’argent précieux notamment, pour laisser paraître l’éclat des images saintes. Le résultat est particulièrement réussi si l’on se réfère à la salle d’ordination principale (Ubosot) dont l’ensemble de la structure a été retravaillée par des mains de maitres.

Statue de Bouddha sur son autel
Statue de Bouddha sur son autel

A voir au Wat Sri Suphan

La visite du temple d’argent exige le passage à l’Ubosot, qui est considéré comme le lieu privilégié dans l’ordination des moines.

Ce gigantesque complexe d’argent éblouit non seulement par sa structure, mais aussi par l’éclat qu’il dégage grâce à un revêtement entièrement fait d’argent. La totalité de la surface de l’ubosot, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur est recouverte d’argent pur, sans oublier le toit. Avec les travaux de rénovations qui se sont déroulés récemment, l’Ubosot est désormais plus étincelant que jamais ! Une pièce maîtresse à voir absolument, les croyances lanna n’autorisant cependant pas les femmes à pénétrer dans ce lieu sacré.

Par ailleurs, une multitude d’objets précieux ou sacrés et d’amulettes, datant de l’époque monastique, ont été enterrés sous la base de l’Ubosot, il y a 500 ans de cela.

Un peu plus loin, se trouve le grand viharn qui est la salle principale destinée à la prière. Dès l’entrée au temple, on remarquera tout de suite une bonne quantité d’argent exposée un peu partout le long des allées, mais c’est dans le grand viharn que sont représentées des scènes vivantes de Bouddha façonnées à l’argent. Le complexe abrite aussi une grande et très élégante image de Bouddha sur son autel.

Dans la plupart des temples bouddhistes, il est souvent possible d’accrocher un petit message ou une petite prière, mais dans le Wat Sri Suphan, cela se fait sur les feuilles d’un arbre argenté. Une façon originale de graver ses pensées.

Statue de Ganesha au Wat Sri Suphan
Statue de Ganesha au Wat Sri Suphan

Infos pratiques concernant le Wrat Sri Suphan

Le temple organise souvent des sessions de « monk chats » qui se déroulent généralement tous les mardis, les jeudis et samedis de 17h30 à 21h00. C’est un programme de discussion très intuitif offrant aux visiteurs la possibilité de parler avec un moine résident pour lui poser toutes les questions relatives à la vie de moine, à l’histoire du Wat Sri Suphan, ou à la vie quotidienne de Chiang Mai. Bien que certains moines parlent difficilement l’anglais, d’autres ont tout de même acquis de bonnes notions, ce qui facilitera la discussion.

Par ailleurs, le Wrat Sri Suphan propose également des cours de méditation pour permettre aux voyageurs de s’imprégner entièrement de l’ambiance bouddhiste en approfondissant les connaissances sur l’influence de l’esprit sur la matière. Bien que les débuts ne soient pas toujours faciles pour les moins téméraires, ceux qui disposent d’une grande concentration et d’une forte volonté, arriveront surement à trouver la paix intérieure.

 

 

Si la chaleur de Chiang Mai devient insupportable, il existe beaucoup d’endroits pour s’asseoir à l’ombre autour du temple afin de siroter un bon verre de jus de fruits ou de café fraîchement moulu.

Le temple est accessible depuis le sud de la vieille ville de Chiang Mai à l’extérieur des murs et centré sur le Wualai Road à l’endroit duquel le fameux Saturday Walking Street Market prend place. Il convient d’éviter de visiter le temple en milieu de matinée si le bains de foule vous rebutent, sans parler du fait que les moyens de transport sont persécutés à cette période de la journée. C’est plus calme au petit matin et dans l’après-midi.

 

Autres Articles sur les Temples de Chiang Mai pouvant vous intéresser:

 

Voir
Cacher